top of page
Rechercher

Pourquoi je suis devenue sophrologue ?


D’aussi loin que je me souvienne, rien ne me destinait à la sophrologie et au concept de la « zen attitude » par ma nature très sensible et émotive, mais les événements de vie m’ont littéralement transformé et des changements plus ou moins conscients sont arrivés à moi.


Ces expériences personnelles m’ont conduite à constater que je devais me renforcer sur le plan émotionnel, consolider mon estime et trouver un chemin pouvant allier le calme et la confiance pour tout type d’épreuve et objectif.


Dès l’école primaire, j’aspirais à faire un métier dans l’humanitaire pour venir en aide et apporter du bien-être, mais la raison (et un peu beaucoup mes parents) m’ont guidé vers des études de communication visuelle à Marseille.


De nature créative, sensible et curieuse, mon diplôme en Master II Design Graphique m’a permis d’intégrer un poste de cadre en tant que Responsable Communication dans l’univers de la grande distribution pour lequel j’ai eu un véritable coup de cœur ! J’ai ainsi pu m’épanouir dans ce domaine pendant plus de 4 ans en travaillant sur diverses opérations commerciales, événementielles, gestion de budget et management d’équipe. Mais le 02 août 2018, une merveilleuse nouvelle chamboulait ma vie pro-active ! J’étais enceinte de deux petits garçons.

J’ai dû apprendre à ralentir mon rythme et à vivre cette étape sereinement et pleinement. Je me suis alors orientée vers une discipline qui me passionnait déjà, le yoga et la sophrologie. L’expérience a été tellement riche que je m’y suis totalement consacrée et j’ai investi mes heures de grossesse en lotus sur un tapis de yoga à respirer pour trois.

J’étais prête, conquérante et détendue le jour de leur arrivée ce qui nous a sauvé ! C’est comme cela que ces disciplines sont devenues une source de force et de bien-être. Yoga, méditation de pleine conscience, sophrologie m’ont permis d’incarner au plus profond de moi-même un changement, de trouver la meilleure posture corps/esprit pour s’adapter à toutes les situations (personnelles, professionnelles, sportives…).


Décidée à transmettre à mon tour à des futures mamans cette quête du bien-être, je quittais mon poste en février 2020 pour monter mon auto-entreprise en Direction Artistique et réfléchir à un futur projet plus cohérent à mes nouvelles valeurs à savoir bienveillance, partage et empathie.

De plus, la crise sanitaire a été un véritable accélérateur dans ma décision de changer complètement de voie. J’ai pu échanger avec de nombreu(x)ses coachs et sophrologues qui m’ont à leur tour conforté dans mon choix et aspiration à m’orienter vers un métier dédié à la recherche du « mieux être, mieux vivre » et redonner de la sérénité, de l’apaisement et du positif à tout individu !


En janvier 2021, je prends la décision de réaliser une formation diplômante pour me plonger dans l’univers du bien-être et pour devenir praticienne sophrologue tout public.


Une nouvelle aventure commençait ! Mon aventure !


J’ai ainsi pu commencer ma formation en sophrologie à l’EFSS Sup de Sopho Marseille en mai 2021. Une formation intensive et riche menée par des professionnels pendant 6 mois à raison de 2 jours de cours à distance (effet COVID) toutes les 2 semaines. Je ne pensais pas que le contenu était aussi dense mais cette formation était très complète et elle m'a formé de manière concrète au métier de sophrologue.

Je me suis rendue compte rapidement que je souhaitais me spécialiser dans l’accompagnement pour femmes enceintes (gestion de la préparation à l’accouchement et le retour à la maison). Cette spécialisation commencera en septembre et me permettra de connaître d’avantage les problématiques liées aux femmes enceintes et d’aboutir mon projet initial.


// Depuis le début de cette formation, je réécris ma propre histoire personnelle, je me réinvente et cette discipline accélère mon changement et améliore mes capacités. Je consolide mon projet et je transforme ma façon positive à retrouver un meilleur équilibre de vie sur tous les plans. //




8 vues0 commentaire
bottom of page